Accueil

L'agriculture de demain: quelques pistes

  Les conclusions de la présidence adoptées par le Conseil le 17 mars exposent les grandes lignes de l'agriculture de demain. Elle viennent compléter la proposition de la Commission sur la PAC à l'horizon 2020.

Depuis sa création, la politique agricole commune de l'UE (PAC) a été réformée à plusieurs reprises pour tenir compte de l'évolution de la situation dans le domaine de l'agriculture. Les conclusions adoptées traitent des nombreux aspects qu'il est nécessaire de prendre en compte dans la nouvelle PAC.

La Commission propose une réforme de l’Office européen de lutte antifraude (OLAF)

La Commission européenne a adopté aujourd'hui une proposition visant à réformer l’OLAF, l’Office de lutte antifraude de l'UE. Le but de cette proposition est de renforcer l'efficience, l'efficacité et la responsabilité de l’OLAF, tout en préservant son indépendance en matière d'enquêtes. Depuis sa création, en 1999, l’Office a effectué environ 4 500 enquêtes, contribuant dans une très large mesure à protéger le budget de l'UE contre les activités frauduleuses. Des améliorations sont toutefois nécessaires pour aider l’OLAF à exploiter pleinement son potentiel.

<--break->

L'assiette européenne d'impôt des sociétés : faciliter la vie des entreprises et réduire leurs coûts

 La Commission européenne a proposé aujourd'hui un régime commun pour le calcul de l'assiette imposable des entreprises exerçant leur activité dans l'Union européenne.

Vers une gouvernance économique renforcée

 Lors de sa session du 15 mars, le Conseil a dégagé un accord sur une orientation générale concernant six propositions législatives visant à renforcer la gouvernance économique dans l'UE, et en particulier dans la zone euro. L'objectif principal est de resserrer la discipline budgétaire dans les États membres et d'élargir la surveillance des politiques économiques de ces derniers. Les propositions sont un élément de la réaction de l'UE face aux problèmes mis en lumière par la récente crise économique et financière.

Un brevet unitaire pour stimuler l'innovation

Lors de sa session du 10 mars, le Conseil a autoriséle lancement d'une coopération renforcée entre vingt-cinq États membres en vue de la création d'un brevet unitaire. Il s'agit de la première étape d'un processus devant aboutir à la mise en place d'un système de brevet simplifié et moins coûteux. Cette question complexe fait l'objet de discussions depuis des dizaines d'années.

Événements en Libye: un aperçu de la réaction de l'UE

 À l'heure où les événements s'enchaînent en Libye, la réaction de l'Union européenne prend de nombreuses formes. L'UE a imposé des sanctions contre les dirigeants libyens. Dans un esprit de solidarité, les États membres coordonnent le rapatriement de leurs ressortissants et mènent une opération commune de contrôle des frontières en Italie. Une aide humanitaire est acheminée dans la région. Le 11 mars, les dirigeants de l'UE se réuniront pour examiner les lignes stratégiques de la réaction de l'Union.

Une nouvelle stratégie énergétique pour la décennie

Lors de la session du Conseil "Énergie", le 28 février, les ministres ont défini les priorités de l'UE en matière d'énergie pour la décennie 2011-2020. L'objectif est de garantir une énergie durable, sûre et disponible à un prix abordable pour tous les Européens.

Accroître la prospérité dans l'ensemble de l'Union

La politique de cohésion est un facteur majeur de croissance et de compétitivité au sein de l'UE.Le 21 février, le Conseildes affaires généralesa publié des lignes directrices pour l'élaboration de la future politique dans ce domaine.

M. János Martonyi, ministre hongrois des affaires étrangères et président du Conseil des affaires générales a résumé en ces termes le débat qui a eu lieu entre les ministres: "Il existe un consensus sur le fait qu'il est incontestablement nécessaire de conserver une politique de cohésion également à l'avenir. Elle doit être efficace. Elle doit être performante. Elle doit être différenciée. Elle doit aussi se concentrer sur un nombre de priorités limité et être bien ciblée. Elle doit s'aligner très étroitement sur la stratégie Europe 2020."

La voix des citoyens

À compter de 2012, les citoyens de l'UE pourront demander à la Commission de présenter des propositions législatives dès qu'un million de signatures aura été réuni dans au moins sept États membres. Le nombre de signataires requis dans chaque pays dépend de la taille de sa population et varie de 3 750 à 74 250.

Je vous propose une brève réflexion sur les enjeux stratégiques de la Roumanie pour l’année qui vient

11/19/18

Centenaire oblige, notons que la Roumanie profite aujourd’hui d’une sécurité et d’une prospérité sans précédent. Nos efforts sont fondés en priorité sur des objectifs majeurs: le Grand Centenaire comme repère de réflexion et projection ; la Présidence…

Interview : S.E. Mme ODOBESCU Luminiţa Teodora pour le Journal Général de l'Europe

06/15/18

Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Représentant permanent de la Roumanie auprès de l’union européenne et Présidente du Groupe des Ambassadeurs francophone de Bruxelles (GAF-B) Pouvez-vous nous présenter la représentation permanente de la Roumanie…