România

Participation du ministre des AE, lazar Comanescu, à la réunion ministérielle de la Coalition anti-Daesh

Le ministre des Affaires étrangères, Lazar Comanescu, a participé le jeudi 21 juillet courant 2016, à Washington DC, à la réunion ministérielle de la Coalition globale anti-Daesh.

À la réunion co-présidée par le secrétaire d'État John Kerry et le secrétaire à la Défense Ashton Carter ont été abordés des sujets visant les activités de la Coalition globale dans les domaines militaire et non militaire pour le combat contre le Daesh et les groupes affiliés, ainsi que des aspects liés à la nécessité d'accroître l'assistance humanitaire et les efforts de stabilisation et de reconstruction en Irak, Syrie et Libye.

Le ministre Lazar Comanescu a présenté dans son intervention la position de la Roumanie relative au soutien des actions de la communauté internationale, destinées à assurer l'intégrité et la souveraineté territoriale de l'Irak dans le cadre de ses frontières reconnues, la nécessité de consolider les gains dans le plan sécuritaire par des actions d'appui pour la reprise du rôle des autorités légitimes dans les zones libérées du contrôle de Daesh. Il a également souligné la conviction que la seule alternative qui évite un vide de pouvoir en Syrie était la solution politique et inclusive, permettant l'accès de tous les groupes et forces modérées syriennes aux négociations et à l'administration du pays dans la période de transition.

Lazar Comanescu a relevé la contribution de la Roumanie aux démarches de la Coalition globale anti-Daesh, le soutien aux efforts du Groupe international d'appui pour la Syrie (GISS) et au représentant spécial du SG de l'ONU, Staffan de Mistura, ainsi que le soutien accordé au gouvernement irakien dans la mise en place du programme politique d'une manière complète et inclusive.

La Déclaration finale de la réunion réitère la décision des États membres de poursuivre, sur la base des résolutions du Conseil de Sécurité de l'ONU 2178, 2199 et 2253, les actions censées réduire la capacité de Daesh et des groupes affiliés de recruter de nouveaux adeptes, de limiter sévèrement ses possibilités de financement et de commerce illicite avec du pétrole et de démanteler les réseaux facilitant les actions terroristes. On a salué dans ce contexte l'adhésion d'INTERPOL à la Coalition globale.

Les États-Unis ont annoncé en septembre 2014 la formation d'une coalition globale pour le combat contre Daesh, comportant 68 membres (64 pays, l'ONU, la Ligue des États arabes, l'UE et INTERPOL). La coalition est coordonnée par les USA, par le biais de l'ambassadeur Brett McGurk, émissaire spécial du président américain. En vue de faciliter des réactions promptes aux défis de Daesh ont été créés cinq groupes de travail (aspects militaires, lutte contre le financement, les combattants étrangers, communication/combat de la propagande, stabilisation). La Roumanie fait partie des groupes stabilisation et communication (combat contre la propagande Daesh).
 

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

Je vous propose une brève réflexion sur les enjeux stratégiques de la Roumanie pour l’année qui vient

11/19/18

Centenaire oblige, notons que la Roumanie profite aujourd’hui d’une sécurité et d’une prospérité sans précédent. Nos efforts sont fondés en priorité sur des objectifs majeurs: le Grand Centenaire comme repère de réflexion et projection ; la Présidence…

Interview : S.E. Mme ODOBESCU Luminiţa Teodora pour le Journal Général de l'Europe

06/15/18

Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Représentant permanent de la Roumanie auprès de l’union européenne et Présidente du Groupe des Ambassadeurs francophone de Bruxelles (GAF-B) Pouvez-vous nous présenter la représentation permanente de la Roumanie…