Actualité européenne

Renforcement de la politique de lutte contre la drogue de l'UE

L'Union européenne intensifiera ses efforts en matière de lutte contre les stupéfiants, en s'attaquant en particulier aux drogues de synthèse. Le 27 octobre, le Conseil a adopté un pacte européen à ce sujet, dans lequel il esquisse les grands axes de la future stratégie.

<--break->

Le pacte propose que les États membres et les institutions et agences compétentes de l'UE conjuguent leurs efforts afin de suspendre la production et le trafic de drogues de synthèse, ainsi que la contrebande de substances pouvant être utilisées pour produire des drogues de synthèse, ce que l'on appelle les précurseurs.

Les drogues de synthèse, telles que les amphétamines et l'ecstasy, sont fabriquées à partir de composés chimiques. Presque chaque semaine, une nouvelle drogue de synthèse fait son apparition sur le marché européen. La plupart de ces substances sont produites au sein de l'UE et utilisent des précurseurs qui sont en vente légale. C'est de là que vient l'appellation d'"euphorisants légaux" connue des spécialistes.

La production et le trafic de drogues illégales sont des activités perpétrées par des réseaux criminels organisés qui exercent leurs activités par-delà les frontières. La réaction à ce phénomène doit donc se situer au niveau transnational. Il est proposé, dans le pacte, que toutes les parties unissent leurs efforts afin de s'attaquer à ce problème.

Les États membres devraient coopérer, le cas échéant, avec Europol et Eurojust, afin de dépister, de geler et de confisquer les produits des crimes liés à la drogue. Ils sont encouragés à créer des équipes communes d'enquête et à coordonner les activités qu'elles mèneront. La coopération avec les pays tiers touchés par le problème revêt également une grande importance.

Il est essentiel de procéder à l'échange d'informations concernant les nouvelles substances et nouveaux modes de distribution - par exemple en utilisant le système d'alerte rapide - si l'on veut démanteler les routes du trafic et éviter la propagation rapide de nouvelles drogues.

Il conviendrait d'accorder davantage d'attention à la formation dispensée aux autorités en ce qui concerne la détection et le démantèlement des laboratoires clandestins. Les services de police et les autorités douanières doivent disposer de connaissances exactes et actualisées sur les méthodes de production et les techniques d'enquête.

Le pacte complète le "Pacte européen pour la lutte contre le trafic international de drogue - Démanteler les routes de la cocaïne et de l'héroïne", adopté en 2010. 

Pour de plus amples informations:
Communiqué de presse
Pacte européen pour la lutte contre les drogues de synthèse
Vidéo de la conférence de presse

Source CONS, © Fotolia

Je vous propose une brève réflexion sur les enjeux stratégiques de la Roumanie pour l’année qui vient

11/19/18

Centenaire oblige, notons que la Roumanie profite aujourd’hui d’une sécurité et d’une prospérité sans précédent. Nos efforts sont fondés en priorité sur des objectifs majeurs: le Grand Centenaire comme repère de réflexion et projection ; la Présidence…

Interview : S.E. Mme ODOBESCU Luminiţa Teodora pour le Journal Général de l'Europe

06/15/18

Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Représentant permanent de la Roumanie auprès de l’union européenne et Présidente du Groupe des Ambassadeurs francophone de Bruxelles (GAF-B) Pouvez-vous nous présenter la représentation permanente de la Roumanie…