Actualité européenne

Il est essentiel de stimuler la croissance

Le Conseil européen du 23 octobre a approuvé un certain nombre de mesures destinées à assurer la croissance et la création d'emplois afin de contribuer à surmonter la crise économique actuelle. Les dirigeants de l'UE sont convenus qu'il est tout aussi important, dans les circonstances actuelles, de renforcer la croissance économique que de faire face aux difficultés immédiates liées à la crise

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, a fait la déclaration suivante: "L'Union doit retrouver des bases saines. Pour cela, il est essentiel de stimuler la croissance. La perspective d'une croissance économique durable peut induire le retour de la croissance, la création d'emploi et la résorption des dettes. Voilà pourquoi le Conseil européen s'est en premier lieu consacré à la manière de dynamiser notre stratégie de croissance commune".

 

Mesures favorisant la croissance

Les dirigeants de l'UE ont décidé de parvenir à un accord, d'ici la fin de 2012, sur les douze propositions prioritaires énoncées dans l'acte pour le marché unique. Cet acte comporte une série de mesures destinées à relancer l'économie européenne et à créer des emplois.

À titre d'exemple, l'une des mesures prévues par l'acte vise à améliorer l'accès des PME aux financements. L'un des moyens d'y parvenir serait de créer un passeport européen pour les fonds de capital-risque qui permettrait aux PME de collecter les fonds dont elles ont besoin et d'investir facilement dans l'ensemble de l'UE.

Le président Van Rompuy a déclaré: "les marges budgétaires actuelles de la plupart des États membres sont limitées. C'est pourquoi nous conjuguons les mesures permettant de maîtriser les déficits et celles qui protègent la croissance".

Parmi d'autres mesures que, selon les conclusions du Conseil européen, les États membres et la Commission devraient mettre en œuvre plus activement, figurent la directive relative aux services, visant à optimiser la circulation et l'offre de services dans l'UE, le "Marché unique numérique" destiné à libérer pleinement le potentiel des technologies numériques et à ouvrir la voie à de nouveaux modèles d'entreprises, la réduction des charges administratives et de la charge réglementaire globale, en particulier pour les PME, ainsi que d'autres initiatives.

 

Gouvernance économique

Les États membres ont souligné leur détermination à mettre en œuvre les instruments dont dispose désormais l'UE pour renforcer sa gouvernance économique: la stratégie Europe 2020 (réformes structurelles), le semestre européen, le "pacte pour l'euro plus" - le mécanisme de coordination des politiques économiques entre les États membres - et le paquet des six actes législatifs sur la gouvernance économique dans l'UE, sur lequel un accord est récemment intervenu, qui permettra d'assurer un niveau bien plus élevé de surveillance et de coordination pour garantir la viabilité des finances publiques et éviter une accumulation de déséquilibres excessifs.

 

Réglementation du secteur financier

Le Conseil européen a salué l'accord intervenu sur les ventes à découvert, ainsi que les propositions sur les marchés d'instruments financiers et les abus de marché, et attend avec intérêt les propositions que la Commission présentera en ce qui concerne les agences de notation et un cadre pour la gestion et la résolution des défaillances bancaires.

Le Conseil européen s'est félicité des progrès accomplis par les 27 ministres des finances de l'UE en ce qui concerne les solutions les plus immédiates pour le secteur bancaire. Ces travaux seront parachevés lors de la session du Conseil et du sommet de la zone euro du 26 octobre.

 

Pour plus d'informations:

Retransmission de la conférence de presse sur Internet

Conclusions du Conseil européen

 

Source CONS, © Union européenne

Je vous propose une brève réflexion sur les enjeux stratégiques de la Roumanie pour l’année qui vient

11/19/18

Centenaire oblige, notons que la Roumanie profite aujourd’hui d’une sécurité et d’une prospérité sans précédent. Nos efforts sont fondés en priorité sur des objectifs majeurs: le Grand Centenaire comme repère de réflexion et projection ; la Présidence…

Interview : S.E. Mme ODOBESCU Luminiţa Teodora pour le Journal Général de l'Europe

06/15/18

Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Représentant permanent de la Roumanie auprès de l’union européenne et Présidente du Groupe des Ambassadeurs francophone de Bruxelles (GAF-B) Pouvez-vous nous présenter la représentation permanente de la Roumanie…